Arrêter de penser uniquement à notre confort immédiat ! Arrêter de penser uniquement à notre confort immédiat ! – Safran bien-être

POUR LE SAFRAN UNIQUEMENT, LIVRAISON GRATUITE (France Métropolitaine), CONTACT +33(0)669471979

Arrêter de penser uniquement à notre confort immédiat !

« Arrêter de penser uniquement à notre confort immédiat », réagit la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili face aux images de Legacy, le dernier film de l’écologiste Yann Arthus-Bertrand

Yann-arthos-bertrand-filme-environnement-ecology

 

Un peu avant la sortie de son prochain film Legacy (mardi 26 janvier sur M6 puis en replay), le réalisateur et écologiste Yann Arthus-Bertrand (également président de la Fondation GoodPlanet) a rencontré Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Il a pu lui montrer quelques extraits de son film Legacy. Cette rencontre organisée par Le Parisien a donné lieu a des échanges passionnés entre Yann Arthus-Bertrand et Barbara Pompili autour des images du documentaire Legacy et de la place de l’écologie dans la société. Découvrez, vous aussi, ces extraits de Legacy, ainsi qu’une partie des échanges entre deux personnalités pour qui défendre l’environnement est une priorité. Mais chacun à sa manière, ce qui entraine parfois des désaccords et des points de convergences…

Les images spectaculaires d’une ville américaine dévastée par les gigantesques incendies de forêt ouvrent le dialogue entre Yann Arthus-Bertrand et Barbara Pompili qui s’est tenu, le mardi 19 janvier, au ministère de l’écologie à Paris. La ministre reconnait d’emblée que la prise de conscience doit se poursuivre : « on a le sentiment que tout le monde connait les enjeux du réchauffement climatique. Mais, je crois que ça parait un peu lointain notamment aux gens qui vivent dans des pays comme les nôtres qui sont touchés de manière indirecte. C’est de moins en moins vrai, car nous sommes aussi en train de nous prendre les premières conséquences du réchauffement climatique. » Avant d’ajouter que la France était aussi concernée par de telles catastrophes, « on voit ce paysage de guerre en Californie, mais il y a quelques semaines dans la vallée de la Roya, on a eu l’impression qu’il y avait eu un bombardement avec des ponts écroulés et des maisons emportées. Ça a touché les gens dans leur chair et ils ont compris que ça risquait d’arriver de plus en plus. »

[Dans la Roya, l’armée pour « aller vite » et déblayer une route en mille morceaux ]

Yann Arthus-Bertrand précise que « au moins 300 000 personnes ont dû fuir les feux en Californie, ce sont des réfugiés climatiques. » Il déplore que de telles images soient devenues banales. Le réalisateur, qui livre avec ce film une forme de bilan amer de l’incapacité de l’espèce humaine à agir face aux crises écologiques de plus en plus pressantes, estime que « l’État n’est que le reflet de ce que nous sommes, de la société française. Les gens n’ont pas encore compris que le climat que nous connaissons depuis des milliers d’années ne reviendra pas. La ministre de l’écologie a un boulot impossible, celui de lutter contre le graal de tout gouvernement : la croissance. On ne peut pas lutter contre la croissance, car il n’y a pas encore de consensus national contre. Quand on sera deux millions dans la rue à défiler contre le réchauffement climatique, comme pour la Coupe du monde ou Charlie Hebdo, alors le monde changera. »

[La croissance verte, un leurre, selon hillipe Bihouix ]

Toutefois Yann Arthus-Bertrand concède qu’être ministre lui serait impossible. Ce à quoi, la ministre Barbara Pompili rétorque que les décideurs politiques ont un rôle à jouer : « je crois qu’on peut et on doit lutter. Se battre, chacun doit le faire à sa place. On a des personnes qui sont là pour lancer l’alerte, pour informer et pour dire. Et il y en d’autres qui sont là pour essayer de faire bouger les choses et ça peut être de plein de manières ». Barbara Pompili estime que l’éducation joue un rôle primordial dans le changement : « j’ai rencontré les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat, la plupart étaient des gens, comme vous et moi, qui vivaient leurs vies. Ils avaient entendu parler de ce sujet-là, ils n’étaient pas plus sensibilisés que ça et ils m’ont dit s’être pris une énorme claque dans la figure après avoir rencontré des scientifiques dont la climatologue Valérie Masson-Delmotte. Ils ont compris et ils sont arrivés à des propositions très ambitieuses dont certaines radicales. » Par exemple, celle de réduire la vitesse sur autoroute de 130 km/h à 110 km/h, une mesure que l’exécutif a écarté de suite par peur de polémiques risquant de porter préjudice au reste des mesures de la Convention Citoyenne. Il est à noter qu’une telle proposition, qui permettrait de réduire de 250% les émissions de gaz à effet de serre des véhicules sur autoroute, n’est pas compliquée à mettre en œuvre ni coûteuse, puisqu’il faut changer le code de la route et remplacer les panneaux de signalisation, soit un peu plus d’une douzaine de millions d’euros sur une décennie, selon l’ADEME. 

[La paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte : « ce n’est pas une question de renoncement, mais de choix différents pour le bien commun » ]

Yann Arthus-Bertrand de conclure que « les politiques, à haut-niveau, ne sont pas assez informés, ils sont débordés par les dossiers et des pressions monstres. Je pense que Gérard Larcher et d’autres feraient bien d’avoir deux trois jours d’échanges avec Jean-Marc Jancovici ».

[La recommandation vidéo de Yann Arthus-Bertrand : quand Jean-Marc Jancovici parle justement d’environnement et du monde d’après ]

REF: article goodplanet info

Related Posts

Que mangeons nous vraiment de la terre à l'assiette? la permaculture.
  Que mangeons nous vraiment ? De la terre à l’assiette Depuis quelques années cette question revient fréquemment, t...
Read More
Reportage: Comment c’était? L'animation de dédicace Mme Christine Lafond
Bonjour, Comme convenu, hier, dimanche 19 juillet, sur le marché de Versailles, nous avons reçus à notre stand Mme. C...
Read More
Vous cherchez une nouvelle recette?
Grâce à Olivier Certain, nous vous partageons l'autre recette originale avec la saveur du safran dans le magazine "fa...
Read More

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés